Diocèse de Nice

 

Au coeur du Vieux Nice : la paroisse Bienheureux Jean XXIII

Actualité mise en ligne le 17 janvier 2011
Retour Accueil

Reportage Claudie Strugen


 

 
En ce début 2011, Mgr Louis Sankalé poursuit ses visites pastorales d'après synode. Du 11 au 15 janvier, il a rencontré la paroisse
du Bienheureux Jean XXIII sise dans le Vieux Nice. Un quartier historique mais aussi hautement touristique.
 
Allant à la rencontre du terrain à évangéliser, l'évêque de Nice (accompagné du père Léon Pape Gnacadja, administrateur
paroissial, et du père Jean-Louis Balsa, vicaire général) a approché celles et ceux qui sont au contact des nombreux habitants et visiteurs du Vieux Nice : couvents et chapelles, commerçants, restaurateurs, vendeurs sur le marché du cours Saléya, boutiques de produits artisanaux, artistes dont les ateliers peuplent les ruelles.
 
Mgr Sankalé a également consacré du temps à la visite des lieux de culte paroissiaux, des aumôneries de jeunes, des mouvements
et associations, des quatre confréries de Pénitents (noirs, blancs, rouges, bleus), de La Semeuse, du cimetière du Château, de la Fraternité Saint Pie X, de la caserne de la Légion Etrangère, du Fourneau économique, etc.
  Retour en images sur une semaine haute en couleurs.

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand.

 

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le frère Yves Bistué, op, nous accueille devant la galerie où les dominicains reçoivent leurs visiteurs.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
C'est là, au milieu des oeuvres d'art, que se trouve le bureau d'accueil des Frères Prêcheurs de Nice.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Rencontre au détour d'une rue avec Mme Ouaknine, ancienne présidente du CRIF, conseillère municipale.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La façade de l'église du Couvent des dominicains.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Rencontre avec le prieur et quelques frères dans la salle communautaire du couvent.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La visite se poursuit rue Saint-François de Paule, dans la confiserie de la Maison Auer, l'un des plus ancien établissement du Vieux Nice.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Comme beaucoup de produits artisanaux, la vannerie s'expose aux regards des passants.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Véritable mémoire du quartier, Jeannette nous fait les honneurs de son magasin.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Une visite douloureuse dans un lieu prestigieux (ce magasin de parapluies compta la reine Victoria parmi ses clients).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Moment de recueillement en mémoire d'un fils unique accidentellement disparu pendant les fêtes de Noël.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Les hauteurs de la chapelle de la Miséricorde, entièrement restaurée : église très fréquentée du Cours Saléya, siège des Pénitents noirs.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Sous une toile de Bréa, maître Gérard Colas (deuxième en partant de la gauche), prieur de l'Archiconfrérie de la Miséricorde, explique les racines et l'essor des Pénitents noirs de Nice.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Typique du quartier (reconstitué à l'intérieur de l'épicerie), le magasin d'Isabelle propose toutes sortes de senteurs, d'essences et d'épices.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Si vous voulez découvrir les spécialités des boulangeries niçoises, rendez-vous à la Fougasserie, rue de la Poissonnerie.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Etape incontournable, l'église de l'Annonciation, plus connue sous le nom de chapelle Sainte-Rita, desservie par les Oblats de Marie Vierge, est un lieu extraordinaire de ferveur populaire.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'atelier de Slobodan ouvre ses portes à tous les amoureux de ses oeuvres si expressives. Dans des tonalités bleues, de petits personnages coiffés de chapeaux ronds, facilement reconnaissables, touchent les coeurs par la simplicité et la profondeur de leur message.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Arrivée au Centre Chrétien d'Information.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Monsieur Michel Minard (au centre) et une bénévole, Annie (à gauche), témoignent de l'importance de ce modeste local du CCI (il en existe un autre, rue du Congrès), fort bien situé au coeur de la vieille ville, pour accueillir une foule de visiteurs en quête de renseignements divers.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Visite à l'atelier de reliure Balloni, rue de la Préfecture, où le Père Balsa fit relier sa thèse.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Foi et culture. La galerie de restauration Rifadi, rue Sainte Réparate expose un triptyque original alliant fresque baroque et estampes japonaises.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
En route vers la chapelle des Pénitents blancs, nous saluons Antoine sur le pas de son épicerie.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Arrivée dans la chapelle Sainte-Croix des Pénitents blancs.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. Michel Mouliérac (deuxième en partant de la gauche), prieur de l'Archiconfrérie de la Sainte-Croix - Societas Gonfalonis, explique le rôle des pénitents blancs et les projets de restauration de la chapelle Sainte-Croix.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Nous arrivons dans l'atelier du ferronnier sculpteur Michel Jarry.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Un superbe crucifix est en cours de fabrication.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Michel Jarry est intarissable sur le dialogue entre l'art et la foi.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
C'est Noël tous les jours pour les artistes du quartier qui exposent leurs oeuvres dans les vitrines des galeries.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La Maison de l'Olive est une authentique épicerie niçoise où sont conservées les recettes du terroir.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Pause café (au "Café Indien") chez un ancien du quartier qui a connu tous les curés du Vieux Nice depuis Monseigneur Berg.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Arrivée chez les Pénitents bleus, à la Chapelle du Saint Sépulcre, place Garibaldi.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Rencontre avec Mgr Rosiek et quelques membres de la communauté polonaise, qui partage la chapelle avec les Pénitents bleus. Les jeunes de cette communauté offrent à l'évêque des spécialités de leur pays.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. Sébastien Richard, prieur de l'Archiconfrérie du Saint Sépulcre (Pénitents bleus) expose l'historique de cette confrérie et de cette chapelle, située place Garibaldi, au premier étage, donc sur les contreforts de la colline du Château.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le prieur des Pénitents bleus offre à Mgr Sankalé deux ouvrages retraçant l'histoire de l'Archiconfrérie.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Héritier de la foi des générations passées, le Vieux Nice reste un terrain à évangéliser.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le restaurant "Pélican" offre une halte qui permet de reprendre des forces dans une ambiance New Orleans.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Mercredi 12 janvier, visite surprise au Père Emile Ulbach à côté de Grasse, dans le cadre de cette visite pastorale à la paroisse Bienheureux Jean XXIII où il exerçait son ministère avant ses ennuis de santé.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Joie de retrouver le Père Ulbach qui fut précédemment dans le Vieux Nice et qui va de mieux en mieux aux dires de tous, en se refaisant une santé dans une maison fort chaleureuse.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Après le repas, le Père Maurice Dallès, nouveau curé de Saint Pierre du Brusc (où se trouve la résidence Diamantine), arrive à son tour pour la Messe qui sera célébrée l'après-midi dans la maison de retraite.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Samedi 15 janvier, aux premières heures de la journée, le marché du Cours Saléya se peuple peu à peu.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Une nouvelle et longue journée commence avec la visite des Pénitents rouges dont voici (à droite) la belle Chapelle du Saint Suaire.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. Christian Borghese, ancien prieur, vient à notre rencontre. Les autres pénitents se joignent à lui pour nous accueillir.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Confrérie de la Très Sainte Trinité.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'intérieur de la Chapelle du Saint Sépulcre, entièrement rénovée, est une véritable louange à la gloire de la Sainte Trinité (au centre de la photo : M. Suzanne, nouveau sous-prieur).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
On échange quelques mots, au cours des rencontres, sur le marché Saléya.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Ne repartez pas sans avoir gouté aux mandarnines de Mignonne !

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Poignées de main matinales avec des agents de la municipalité.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Au détour d'une rue, un passant fait un brin de conversation avec l'évêque.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La réputation de la pizzeria Stuzzico n'est plus à faire.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Arrivée dans l'église du Gesù, décorée par les soins d'un voisin, restaurateur indien.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'intérieur de l'église est orné de nombreuses crèches témoignant de la diversité des cultures.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. Jean-Paul Meheut, pénitent blanc et membre du conseil paroissial, explique le rayonnement historique de l'église du Gesù.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Fleuron jésuite du baroque niçois, l'église du Gesù tourne les yeux du visiteur vers le Seigneur dont elle porte le nom.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le Père Léon-Pape Gnacadja, administrateur paroissial du Bienheureux Jean XXIII, dans son bureau près de la sacristie.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'église du Gesù est l'une des plus fréquentée du diocèse, les visiteurs y viennent par milliers
(à gauche : Yvonne Novelli).


Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. Meheut nous conduit dans un dédale de ruelles qu'il connaît comme sa poche.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Nous voici en route vers La Semeuse.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le sous-directeur de La Semeuse nous montre l'imbrication qui existe entre l'ancien collège jésuite du Gesù et les locaux de La Semeuse, oeuvre de jeunesse prestigieuse qui a formé des générations de Niçois.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
En bas : l'ancien collège jésuite (qui devint pour un temps le séminaire diocésain).
En haut : une partie des locaux de La Semeuse.


Paroisse Bienheureux Jean XXIII
En route vers l'entrée principale de La Semeuse qui se trouve un peu plus loin.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La cour de La Semeuse où se déroula le pot de l'amitié après la messe d'accueil de Mgr Sankalé en septembre 2004.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Nous sommes accueillis par le directeur (à gauche) et maître Michel (au centre).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Voici le bâtiment (devenu aujourd'hui logements sociaux) qui abrita le séminaire diocésain avant que celui-ci n'aille s'installer boulevard Franck Pilatte.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Gravée sur le fronton en marbre, on distingue encore l'inscription :
"Seminarium 1825 Diocesanum".


Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Une halte brève mais remplie d'émotion sous le porche de l'ancien séminaire. Notre diocèse rend hommage aux anciens et se confie à leurs prières pour les vocations.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Sur les hauteurs de la colline du Château, nous sommes accueillis par les gardiens du cimetière en tenue officielle.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Accompagnés de M. Meheut, nous nous dirigeons vers la Chapelle du Château. La messe y est régulièrement célébrée, notamment le 1er novembre dans l'après-midi, suivie de la bénédiction des tombes.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Voici l'intérieur de la chapelle entièrement rénovée.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
De gauche à droite : Max Vial (sa famille assure le gardiennage du cimetière du Château depuis trois générations) et Gabriel Abello (dit Gaby).
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le caveau des Chanoines de la cathédrale de Nice se trouve au dessous de la chapelle du Château.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
A Nice, le chien de saint Roch ne mange pas un quignon de pain mais un "pan bagnat", comme en témoigne cette statue qui se trouve dans l'escalier menant à la chapelle.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Dans ce caveau appartenant à la famille Lenval fut inhumé leur jeune fils, en mémoire duquel fut créée la fondation du même nom qui soigne les enfants malades.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Cette famille polonaise a aussi donné son nom à cette allée du cimetière.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Au centre, avec l'écharpe bleue, on reconnaît Evelyne Colas, qui fleurit et décore les églises du Vieux Nice et s'emploie à perpétuer les traditions avec les associations et la municipalité, sous l'oeil vigilant de sa chienne "Nikaïa".

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Plan du cimetière.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Devant son domicile, Giorgio, qui ne manque jamais une cérémonie à la cathédrale, fait partager sa connaissance du quartier.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
"Nous voulons être une Eglise audacieuse qui invente des réponses aux attentes de notre société" (Cahier synodal, 3.3).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La place Rossetti
et la Basilique Cathédrale Sainte-Réparate.


Paroisse Bienheureux Jean XXIII
"Au terme d'un Synode qui nous invite à aller de l'avant, notre diocèse aborde une nouvelle étape. Le Seigneur ne nous a-t-il pas promis qu'avec la force de son Esprit, nous serions ses témoins !" (Mgr Sankalé).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Chaque coin de rue réserve de nouvelles surprises.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La place Sincaire est le Pentagone du Vieux Nice. On voit ici les vestiges d'une forteresse en forme d'étoile, d'où son nom : "sinc" comme "5", et "aire" signifiant "surface" ou "côté". C'est ici que se trouvent le monument aux morts et, bien visible sur la partie gauche, la plaque à la mémoire de Catherine Ségurane.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Samedi 15 janvier 2011 à 10h. Assemblée des paroissiens du Bienheureux Jean XXIII dans la grande salle de l'église Saint-Martin Saint-Augustin.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Mgr Sankalé répond au mot de bienvenue prononcé par M. Forcheri, au nom du conseil paroissial.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Fernande Luxi s'exprime au nom des personnes âgées.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
François parle au nom de la Conférence Saint-Vincent de Paul.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Benoît Devred présente ce qui est fait dans le champ des formations.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le chanoine Fournet explique le fonctionnement et l'importance des Maisons d'Evangile.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Rita Basso, au nom de la communauté italienne.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Madame Riuan explique les magnifiques oeuvres d'art contenues dans l'église.
Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'église Saint-Martin-Saint-Augustin.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Cette église garde la trace du passage de Martin Luther, du temps où il était religieux augustinien, avant la Réforme. On y trouve plusieurs tableaux de Ludovic Bréa (à droite on reconnaît le père Frederico Andreoletti, aumônier de la communauté italienne, s'adressant à Mme Riuan).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Pendant le buffet, on en profite pour mieux faire connaissance. On voit ici Roselyne Bertrand, de l'OVC, conversant avec M. Philippe Jansen, de la communauté de Sant'Egidio.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
M. l'abbé Moulin, de la Fraternité Saint Pie X, nous ouvre les portes de la chapelle Sainte-Claire. Nous y entrons pour la première fois.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Echange cordial dans le bureau de M. l'abbé Moulin.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
En route vers la caserne de la Légion Etrangère, voisine de l'église Saint-Martin-Saint-Augustin. Cette caserne se trouve sur l'emplacement de l'ancien couvent des augustiniens.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
L'adjudant-chef Mounier nous fait visiter les locaux de la Légion Etrangère et nous offre le dernier numéro de la revue "Képi blanc".

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Retour dans les locaux paroissiaux. Les enfants du catéchisme interrogent l'évêque sur sa croix pectorale.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Les catéchistes, Anne et Suzanne, rejoignent les enfants pour la photo souvenir.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Alex et Alexandre représentent les jeunes de l'aumônerie du collège Ségurane qui est juste en face de l'église. A droite : Suzanne Spagnou, responsable de l'aumônerie.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Tout le monde se retrouve dans l'église Saint-Martin-Saint-Augustin pour la Messe de clôture de cette visite pastorale.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
"Vous êtes l'Eglise de Dieu au coeur de Nice !" (homélie de Mgr Sankalé).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
A la fin de la messe, une multitude de doigts se lèvent, en réponse à l'appel de notre évêque pour fonder des Maisons d'Evangile (à droite, les dames des Pénitents blancs).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
En sortant de l'église, visite au Fourneau économique. Mgr Sankalé bénit les Missionnaires de la Charité du Christ qui tiennent leur réunion ce soir là.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Avant de repartir, Mgr Sankalé se rend chez des paroissiens qui, pour raisons d'âge ou de santé, n'ont pas pu venir jusqu'à l'église (sur la photo, Andrée).

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Visite au chanoine Yves Fournet.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
La journée s'achève, la visite pastorale prend fin, mais la route continue.

Paroisse Bienheureux Jean XXIII
Le beffroi de la place du "Marché aux poissons" nous suit du regard...